Miel et santé

Généralités sur le miel | L'abeille mellifère | Miel et santé | Foire aux questions

Trucs utiles | Utilisations sucrées du miel

Données sur le miel : un aliment sain et nutritif

Profil du miel en éléments nutritifs

Le miel constitue une source abondante d'hydrates de carbone simples. En moyenne, il se compose de 17,1 % d'eau, de 82,4 % de glucides et de 0,5 % de protéines, d'acides aminés, de vitamines et de minéraux. La teneur moyenne en hydrates de carbone se divise principalement en fructose (38,5 %) et en glucose (31,9 %). La portion restante de 12,9 % se compose de maltose, de saccharose et d'autres sucres.

Une source d'énergie

En tant qu'hydrate de carbone, le miel, qui contient 64 calories par cuillerée à soupe, procure aux muscles qui travaillent une source de combustible. Dans une étude effectuée au Exercise and Sports Nutrition Laboratory (Laboratoire sur la nutrition en matière de sport et de conditionnement physique) de l'Université de Memphis, on a découvert que le miel constitue un des plus efficaces types de gels à forte teneur de glucides, à ingérer immédiatement avant l'entraînement. Selon le Dr Richard Kreider, le principal expert ayant participé à l'étude, " le miel, par rapport aux autres sources d'hydrates de carbone, est une source de glucides dont les effets s'avèrent relativement légers sur le plan de la glycémie ". D'autres recherches en cours examinent les effets du miel, comparés à ceux de divers autres types de gels à forte teneur en glucides, sur les niveaux de glucose et de l'insuline et sur la transformation des marqueurs de protéines.

Au cours d'études plus récentes effectuées au laboratoire du Dr Kreider, on a constaté que le miel recèle peut-Ítre la moitié de la solution au mystère entourant la récupération postérieure à une séance d'exercices. Dans plusieurs des produits à consommer à la suite d'un entraînement intense, offerts sur le marché, il y a combinaison d'une grande quantité d'hydrates de carbone et de protéines. La maltodextrine, un hydrate de carbone modérément sucré habituellement issu du maïs, s'avère la source de glucides la plus courante utilisée à cette fin. Lors d'une comparaison entre une boisson à base de miel et de protéines et une autre composée de maltodextrine et de protéines, toutes deux ingérées à la suite d'une séance d'exercices aux poids et haltères, la combinaison de miel et de protéines a donné des résultats équivalents, en ce qui a trait à la promotion des marqueurs de la récupération musculaire. Mais plus important encore, le taux de glycémie du groupe de buveurs de miel s'est maintenu durant au moins deux heures à la suite de la séance d'entraînement. " Selon nos données, le miel donne de bons résultats en fonction de tous les critères associés à la récupération postérieure à une séance d'exercices et à la " remise à niveau " énergétique. De plus, le miel semble possiblement se démarquer comme une meilleure source de glucides à ingérer, de concert avec des protéines de complément, à la suite d'un entraînement intensif. Ces constatations viennent renforcer ceux de l'étude antérieure, dont les résultats avaient été présentés lors de la réunion annuelle de biologie expérimentale d'avril 2000 ", a ajouté le Dr Kreider. " En plus de promouvoir la récupération musculaire et la reconstitution du glycogène (les glucides emmagasinés dans les muscles), la combinaison de miel et de protéines semble également idéale au maintien de niveaux adéquats de glycémie à la suite des séances d'exercice ".

Vitamines, minéraux et acides aminés dans chaque bouchée

Le miel contient une vaste gamme de vitamines, de minéraux, d'antioxydants et d'acides aminés, que l'on retrouve en quantités infimes. Parmi les vitamines présentes dans le miel, il y a la niacine, la riboflavine et l'acide pantothénique; dans le cas des minéraux présents, on retrouve le calcium, le cuivre, le fer, le magnésium, le manganèse, le phosphore, le potassium et le zinc. Tout comme la couleur et la saveur du miel varient selon la source florale, il en va de mÍme de la teneur, pour un miel donné, en vitamines, en minéraux, en antioxydants et en acides aminés.

Les avantages des antioxydants

Outre les éléments nutritifs pris en considération au niveau de l'activité métabolique normale, les aliments contiennent des éléments qui peuvent procurer des avantages supplémentaires en matière de santé. Ces éléments nutritifs, que l'on qualifie de phytochimiques, font actuellement l'objet de recherches intensives par les scientifiques pour leurs éventuelles vertus bénéfiques pour la santé. Le miel qui contient des flavonoïdes et des acides phénoliques, qui agissent comme des antioxydants, possède un profil phytochimique. La fonction des antioxydants consiste à éliminer les radicaux libres, qui sont des composés réactifs présents dans l'organisme. Les radicaux libres sont des substances issues du processus normal de métabolisme, dont on croit qu'ils participent à l'évolution de nombreuses maladies graves. À ce moment-ci, les composés hydrosolubles antioxydants dont on a identifié la présence dans le miel sont la chrysine, la quercétine, le kaempférol, la galagine, la pinobanksine, la vitamine C, la catalase et le pinocembrin, que l'on ne retrouve que dans le miel. Le mécanisme propre à certains de ces composés demeure nébuleux et il fait actuellement l'objet de recherches. Des chercheurs de l'Université de l'Illinois, sous la direction du Dr Nicki J. Engeseth et de la Dre May R. Berenbaum, étudient les propriétés antioxydantes de divers miels courants. " Bien que dans un régime alimentaire, on ne saurait remplacer les fruits et les légumes par du miel, comme source d'antioxydants, il a beaucoup à offrir à titre de produit de substitution au sucre ordinaire, lequel ne possède que peu de valeur si ce n'est comme édulcorant ", selon la Dre Berenbaum.

Propriétés antimicrobiennes et vertus curatives du miel

Selon le Dr Peter Molan de l'Université de Walkato en Nouvelle-Zélande, l'utilisation du miel pour en enduire les blessures et accélérer leur cicatrisation, qui remonte aux temps anciens, a maintenant été " redécouverte " par la médecine moderne. " Dans plusieurs rapports, publiés dans des revues médicales, on a souvent observé que l'utilisation du miel pour le traitement des blessures suscite de nombreux avantages ", affirme le Dr Molan. Les propriétés antibactériennes probantes du miel protègent les blessures contre l'infection et ses vertus anti-inflammatoires diminuent la douleur et améliorent la circulation., ce qui accentue le processus de guérison. " Le miel stimule la croissance des nouveaux tissus dans le cadre de la guérison ", ajoute le Dr Molan, " augmentant ainsi la rapidité de la guérison et diminuant le volume des cicatrices ".

*Aimablement communiqué par le National Honey Board et le Conseil canadien du miel*

Copyright © 2007 Doyon, Canada. Tous droits réservés.
Déni | Politique D'Intimité | E-mail
Web Site Design:Adam Rumanek